Comment méditer ? Qu’est-ce que c’est que la méditation ?

La première fois que j’ai été introduit à la méditation, j’avais vingt ans ! Dans ma famille, ce terme était pratiquement inexistant, ou du moins revêtu d’une aura de mystère qui m’a particulièrement captivé. Pour moi, la méditation avait une touche d’exotisme, une saveur orientale. Dans le cadre de mon éducation chrétienne, ce concept était tout simplement absent. Malgré mes interrogations auprès de mes aînés, je ne trouvais aucune réponse dans mon cercle proche.

C’est précisément pourquoi j’ai entrepris la rédaction de cet article, afin de vous fournir les bases essentielles de cette pratique ! Cette présentation a pour objectif de dissiper certaines des idées préconçues les plus répandues sur la méditation et de faciliter grandement le processus d’apprentissage de cette discipline pour soi, ou pour enseigner la méditation plus tard.

L’apprentissage de la méditation constitue l’un des plus précieux cadeaux que vous pouvez vous offrir, indépendamment de votre âge, de votre origine, de votre religion, de votre sexe ou de vos convictions politiques. La paix intérieure et l’épanouissement qu’elle procure sont à votre portée, et ce, dès aujourd’hui.

Ces techniques vous offriront la possibilité de vous détendre et de vous centrer, peu importe où vous vous trouvez, à tout moment. Êtes-vous prêt ?

Les fausses croyances

Avant de vous expliquer comment méditer grâce aux techniques de méditation traditionnelles, mais simples, j’aimerais revenir sur les questions les plus fréquentes que l’on me pose ! 

Une des choses les plus communes que j’entends les gens dire quand je leur parle de la façon de méditer est ceci :

« Oh je ne peux pas faire de méditation… J’ai essayé, mais je ne peux pas empêcher mon esprit de penser. »

Je peux certainement comprendre pourquoi tant de gens ressentent cela. La plupart d’entre nous avons beaucoup de choses en tête de nos jours, alors il peut être très difficile de ralentir et d’empêcher toutes nos pensées de se produire.

Mais vous serez peut-être surpris d’apprendre que vous n’avez pas à trop vous inquiéter lorsque vous méditez pour empêcher votre esprit de penser.

« Quoi ?! » Je t’entends dire. Est-ce que tout cela ressemble un peu à l’opposé de ce qu’on vous a fait croire ? Probablement ! Eh bien, s’il vous plaît, continuez à lire afin que je puisse clarifier l’une des grandes idées fausses sur la méditation pour vous.

Les différents types de méditation

Il existe plusieurs formes de méditation, chacune ayant ses propres techniques et objectifs. Voici quelques exemples :

  • La méditation en pleine conscience, par exemple, se concentre sur la prise de conscience du moment présent, en portant attention à nos pensées, émotions et sensations corporelles sans jugement.
  • La méditation transcendantale, quant à elle, repose sur la répétition d’un mantra personnel pour transcender les pensées et atteindre un état de conscience apaisé.
  • La méditation zen, également connue sous le nom de zazen, est une pratique bouddhiste qui vise à développer la concentration et la clarté de l’esprit en se concentrant sur la respiration et en maintenant une posture assise stable.
  • La méditation vipassana, originaire de la tradition bouddhiste theravada, est une technique d’observation profonde de la réalité à travers l’exploration de nos expériences sensorielles et mentales.

Chacun de ces types de méditation offre des approches différentes pour cultiver la présence, la sérénité et la compréhension de soi, et il est possible d’expérimenter plusieurs formes pour trouver celle qui convient le mieux à vos besoins et à votre personnalité.

Les bienfaits de la méditation

La méditation t’offre une multitude d’avantages pour ta santé mentale et physique. En pratiquant régulièrement, tu pourras réduire ton stress en aidant ton corps et ton esprit à se détendre, ce qui aura un impact positif sur ta pression artérielle, ton rythme cardiaque et tes niveaux de cortisol. La méditation t’aidera également à améliorer ta concentration et ton attention, ce qui te permettra de mieux gérer ton temps, renforcer ta mémoire et prendre des décisions plus éclairées.

LIRE AUSSI  Qui est Gary Douglas ?

En t’adonnant à la méditation, tu apprendras à mieux gérer ton anxiété en créant un espace pour observer tes pensées et émotions sans te laisser submerger par elles. La régulation de tes émotions est un autre bénéfice précieux, car la méditation encourage une meilleure connaissance de soi et une acceptation de tes émotions, ce qui peut réduire les réactions impulsives et améliorer tes relations avec les autres.

La méditation a été prouvée pour améliorer la qualité de ton sommeil en aidant à apaiser ton système nerveux et à faciliter la relaxation nécessaire pour t’endormir et rester endormi. En somme, la méditation est une pratique bénéfique pour ton bien-être général, favorisant un équilibre entre ton corps et ton esprit et améliorant ta qualité de vie. Alors, n’hésite pas à t’y mettre et à profiter de tous ces bienfaits pour toi-même.

Les étapes pour commencer à méditer

Voici quelques conseils pratiques pour débuter la méditation et t’aider à te lancer dans cette merveilleuse pratique.

  1. Choisis un endroit calme et confortable : Trouve un lieu paisible où tu te sentiras à l’aise et où tu pourras te détendre sans être dérangé. Cet espace peut être chez toi, dans un parc ou même dans un coin tranquille de ton bureau.
  2. Détermine la durée de la séance : Il n’est pas nécessaire de méditer pendant des heures pour ressentir les bienfaits. Commence par des sessions courtes, de 5 à 10 minutes, puis augmente progressivement la durée au fil du temps, en fonction de tes besoins et de tes disponibilités.
  3. Adopte une posture appropriée : Assieds-toi sur une chaise, un coussin ou un tapis de yoga, avec le dos droit et les épaules détendues. Tu peux également t’allonger si cela te convient mieux. L’important est de choisir une posture qui te permette de rester confortable et attentif pendant ta séance.
  4. Concentre-toi sur ta respiration : Ferme les yeux et porte ton attention sur ta respiration. Observe le mouvement de l’air qui entre et sort de tes narines ou le mouvement de ton ventre qui se gonfle et se dégonfle à chaque respiration. Ne force pas ta respiration, laisse-la simplement être naturelle.
  5. Utilise des supports : Si tu as du mal à méditer seul, n’hésite pas à utiliser des applications de méditation ou des enregistrements audio pour te guider. Il existe de nombreuses ressources disponibles pour t’aider à te concentrer et à approfondir ta pratique.

Garde à l’esprit que la méditation est un entraînement de l’esprit et qu’il est normal de rencontrer des difficultés au début. Sois patient et bienveillant envers toi-même, et tu verras que la pratique deviendra de plus en plus facile et agréable avec le temps.

L’importance de la régularité

lI est essentiel de pratiquer régulièrement la méditation pour en tirer tous les bienfaits. En méditant quotidiennement, même pour de courtes périodes, tu permets à ton esprit et à ton corps de s’habituer à cette pratique, ce qui facilite l’ancrage des effets positifs dans ta vie. La régularité aide également à développer la discipline et la concentration nécessaires pour progresser dans ta pratique.

LIRE AUSSI  Sentir son corps

Pour intégrer la méditation à ta routine quotidienne, essaie de choisir un moment spécifique de la journée où tu pourras t’accorder ce temps pour toi, comme le matin au réveil ou le soir avant de te coucher. En associant la méditation à une habitude existante, il sera plus facile de t’y tenir. Tu peux également te fixer un rappel ou une alarme pour t’encourager à méditer chaque jour.

N’oublie pas que la méditation est une pratique personnelle et flexible. Si tu as du mal à méditer certains jours, sois indulgent avec toi-même et sache que chaque jour est une nouvelle occasion de reprendre là où tu t’es arrêté. L’essentiel est de rester engagé et de faire de la méditation une partie intégrante de ta vie pour profiter pleinement de ses bienfaits sur ton bien-être et ta santé.

Les obstacles courants à la méditation

En tant que débutant, il est normal de faire face à quelques défis lors de la pratique de la méditation. Voici quelques difficultés courantes et des conseils pour les surmonter.

  1. La distraction : Ton esprit peut facilement s’égarer, surtout au début. Lorsque tu remarques que ton attention se détourne de ta respiration ou de ton point de focalisation, ramène-la doucement et sans jugement. La méditation est un entraînement de l’esprit, et cela demande du temps et de la pratique pour améliorer ta concentration.
  2. L’ennui : Méditer peut parfois sembler ennuyeux, surtout lorsque tu es habitué à un rythme de vie rapide et rempli d’activités. Essaie de voir la méditation comme un moment pour te reconnecter avec toi-même et apprécier le calme intérieur. Patience et persévérance t’aideront à surmonter cet obstacle.
  3. Les attentes irréalistes : Ne t’attends pas à des résultats immédiats ou à des expériences profondes dès le début. La méditation est un processus, et les bienfaits se manifesteront progressivement. Aborde chaque séance avec curiosité et ouverture, sans trop te soucier des résultats.
  4. L’auto-jugement : Ne sois pas trop dur envers toi-même si tu as du mal à te concentrer ou à rester assis sans bouger. La méditation n’est pas une compétition, et il n’y a pas de « bonne » ou « mauvaise » façon de la pratiquer. Sois bienveillant envers toi-même et rappelle-toi que chaque séance est une occasion d’apprendre et de grandir.

En prenant conscience de ces obstacles et en adoptant une attitude patiente et bienveillante, tu pourras progresser dans ta pratique de la méditation et en récolter les nombreux bienfaits sur ton bien-être et ta santé.

Ton mental est comme une rivière

Essayer d’empêcher votre esprit de penser, c’est comme essayer d’empêcher une rivière de couler à mains nues… c’est épuisant et presque impossible à accomplir !

Quand vous apprenez à méditer, vous apprenez à sortir de la rivière et à laisser couler vos pensées sans effort. Quand vous apprendrez à faire ceci, vous constaterez que votre flot de pensées ralentit tout seul. Aucun effort n’est nécessaire.

La méditation est un acte de lâcher prise – pas un acte de fermeture.

Alors si tu te demandes comment on fait pour lâcher-prise, regarde cela ! Comment lâcher-prise.

Je me rends compte que tout cela peut sembler un peu abstrait au départ, mais l’idée deviendra plus claire. Croyez-moi quand je dis qu’apprendre à méditer est probablement beaucoup plus facile que vous ne le pensez. Bien sûr, si vous n’avez jamais médité avant, il vous faudra un peu de pratique pour entrer dans le rythme des choses, mais même si vous êtes un débutant complet, votre première expérience avec la méditation peut être assez facile, et très agréable ! Sans doutes, plus simple que de faire du surf pour la première fois !

LIRE AUSSI  Comment prendre les décisions sans utiliser son mental

La chose la plus importante à savoir à ce stade précoce est que la méditation n’est PAS quelque chose que vous pouvez mesurer en termes de succès ou d’échec. La méditation est un processus, un voyage. Beaucoup de gens pensent à tort qu’ils échouent à la méditation parce que les pensées surgissent dans leur esprit quand ils l’essaient. Mais les pensées sont un phénomène tout à fait naturel, et c’est de la folie que de penser que l’on peut tous les éteindre en un instant !

Méditer est un voyage

Quand vous grimpez une montagne, vous montez vers le sommet. Selon le temps qu’il fera ce jour-là, il se peut que vous atteigniez ou non votre objectif, mais que vous atteigniez ou non le sommet, vous êtes toujours un alpiniste. Tu t’es quand même élevé vers une nouvelle perspective plus élevée en cours de route.

De la même manière, lorsque vous méditez, vous marchez vers l’intérieur vers le silence. Selon votre état d’esprit, vous pouvez ou non atteindre votre but, mais que vous atteigniez ou non le silence total, vous êtes toujours un méditant ! Tu t’es quand même élevé dans une nouvelle perspective plus calme en cours de route.

Je vous promets que même si vous n’arrivez qu’à mi-chemin, la vue sera spectaculaire !

Avez-vous remarqué comment j’ai utilisé le mot « sans effort » il y a quelques paragraphes ? Portez une attention particulière à ce mot parce qu’il résume l’essence de la méditation.

La méditation est une expérience sans effort. Il ne nécessite aucun effort. Pour certaines personnes, il s’agit d’une réalisation inattendue. Mais le fait est que la méditation est l’une des choses les plus faciles à faire et la plupart des gens s’attendent à ce qu’elle soit plus difficile qu’elle ne l’est réellement.

Pas d’effort à fournir

Nous vivons dans une société qui croit en l’adage « on à rien sans rien », et la plupart du temps, nous supposons que pour accomplir quelque chose de valable, nous devons faire des efforts et dépenser de l’énergie d’une manière ou d’une autre. Quand il s’agit de méditation, tout ce que vous aurez à faire est de trouver un peu de temps à mettre de côté pour vous asseoir tranquillement. L’expérience de la méditation elle-même est sans effort.

C’est une belle réalisation, n’est-ce pas ? C’est bon de savoir que vous pouvez vraiment développer un plus grand sentiment de paix et de bonheur dans votre vie en faisant quelque chose d’aussi simple que de rester assis.

Peut-être la raison pour laquelle beaucoup de gens pensent que la méditation est difficile à faire est parce que beaucoup de gens trouvent qu’il est difficile de rester assis sans bouger !

La plupart d’entre nous sont très préoccupés par le FAIRE. Mais vous n’êtes pas un acte humain, vous êtes un être humain. Quand vous méditez, vous prenez le temps d’être. S’asseoir tranquillement et faire l’expérience d’une vie sans action, d’une vie sans effort… la vie pure et simple. C’est une chose très humaine à faire, mais que la plupart des gens ne connaissent pas très bien.

La méditation….c’est totalement naturel, merveilleusement paisible, et c’est extrêmement sain. C’est aussi beaucoup plus facile que vous ne le pensez, en fait, vous pouvez méditer maintenant si vous le souhaitez. 

Laisser un commentaire