fbpx

TRAVAIL : je ne me reconnais plus dans mon travail. Que faire ?

  • ✅ Que faire mon travail a changé, je ne m’y retrouve plus.

    Si tu es cadre salarié.e, alors réellement je t’invite à regarder cette vidéo, je vais t’expliquer tout ce dont tu as besoin de savoir si ton travail n’est plus aussi motivant qu’au début.

    Car tu vas te rendre que tu tiens une piste.

Si tu sens que c’est le moment pour toi de changer, inscris-toi pour prendre un rendez-vous téléphonique offert avec moi. Après quelques questions pour que je puisse mieux te connaître, je t’appellerais au moment que tu as choisi. Et durant cet appel, on va explorer ou tu en es, ou est-ce que tu veux aller. On va voir ensemble ce qui te bloque. Et à la fin, si je pense que je suis la bonne personne pour t’aider, si tu le souhaites évidemment, je t’expliquerais comment on peut travailler ensemble.

Que risques-tu  à prendre rendez-vous MAINTENANT ?

Changements

Lorsque j’ai commencé à travailler dans l’informatique, il y a environ 20 ans, j’adorais. Mon rôle consistait à aider les entreprises à résoudre des problèmes. Ainsi j’ai informatisé une pêcherie de crevettes à Madagascar. Une autre fois, c’était interfacer les spectographes d’une fonderie. Il y en a eu un paguet de projets. A chaque fois, je rencontrais de nouvelles personnes, résolvais de nouvelles problématiques. J’aimais bien gérer mes équipes pour soulager le quotidien.

Et puis au fil des ans, je me suis aperçu que les projets sur lesquels j’intervenais changeait de nature. A la place d’informatiser des tâches répétitives, il s’agissait de plus en plus d’optimiser des systèmes déjà en place. On me demandait de plus en plus des outils pour contrôler le travail des gens, mettre des indicateurs qualités, du reporting. En fait j’aimais toujours autant l’informatique, mais la finalité avait changée. Je ne me retrouvais plus trop dans cette façon de voir. Le changement ne s’est pas produit en un claquement de doigts. J’ai vu une lente “dérive”. En fait, je ne me sentais plus aligné.

De mon côté, cela devenait de moins en moins marrant. Je ne voyais pas trop de perspectives d’évolutions, sauf à aller plus vers de ce qui me repoussait. Et puis, je me surprenais de plus en plus à me divertir au travail, avec internet. Il était compliqué de me focaliser sur ce que l’on me demandait. J’étais plus en mode touriste, pas vraiment là. Cela créait un stress en moins, un désintérêt. Une tension constante, car à force de prendre tout par dessus la jambe, cela me jouait des tours. Je ne rentrais pas en profondeur dans les projets, ce qui inévitablement à la longue entraînait des défauts dans ce qui était produit. Il était compliqué d’être crédible vis à vis de mes équipes. Comment inspirer lorsque l’on est soi-même “dés-inspiré” ?

Les répercussions sur le corps sont arrivées après, lentement mais sûrement. Impossible de s’endormir. Défoulement dans les jeux vidéos (là j’étais quelqu’un…). Soirées un peu trop fréquentes, et un peu trop arrosées. Hygiène de vie déplorable (j’ai encore le souvenir des plats surgelés réchauffés au micro-onde, accompagné de bière extra-fortes). Tout cela mis bout à bout, j’ai entamé une période dépressive. Le prozac m’a sans doutes sauvé la vie -au début. Même au plus bas, je savais qu’il devait s’accompagner d’un cheminement. Il ne pouvait être qu’une béquille et ne pouvait en aucun cas me guérir.

Depuis toujours je m’intéressais à la question du sens de la vie, la quête de sens. Pendant quelques années, je l’avais remisé au second plan. Ou alors, je le mettais à ma sauce… L’arrangeant comme cela m’arrangeait… J’avais fais du “Profiter de l’instant présent” un grand n’importe quoi…

😁 Et donc ce choc que j’ai vécu, cette descente aux enfers, m’a permis de réactiver cette connaissance de soi. Je n’ai de plus jamais cessé de me former, de rencontrer des enseignants, de lire, de me transformer. Je n’ai plus rien à voir avec celui que j’étais auparavant. De victime de la vie, je suis passé à BOSS de ma vie.

Si tu attends encore pour te décider, tu vas faire comme moi : tu vas lentement dériver. Peut-être rester à côté de ta vie, comme un spectateur. Tu te rends compte que le temps file à une vitesse folle et que tu as mis de côté tes vrais projets. Ou alors, si tu ne t’es jamais pensé sur comment changer, comment passer de cette situation désastreuse au vrai toi, tu vas être effaré devant la quantité de chemins, de méthodes, de principes… Il n’y a qu’à regarder la taille des rayons de développement personnels dans les libraires, pour se rendre compte de l’ampleur du mal-être profond que chacun vit dans son coin.

✅ Maintenant, je vibre quand une personne que j’accompagne, retrouve le sourire, la joie. Quand elle se rends compte qu’elle peut choisir sa vie. Qu’elle peut retrouver cet état de joie qui est son état naturel.

Autres articles

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur facebook
avatar
  S’abonner  
Notifier de

“Bizarrement, en faisant toujours les même choses, j’ai toujours les même résultats…”

Meditation pour joie

Méditation Joie de vivre

La joie de vivre Pendant longtemps me suis trimballé une sorte de mélancolie, de tristesse infinie, sans raison apparente. Exterieurement, tout allait bien, aucune raison

Lire plus »

écouteurs de qualité

Casques audios de qualité Pour écouter ses audios subliminaux, ses méditations guidées, ses séances d’auto-hypnose ou encore ses musiques binaurales rien de tel qu’un casque

Lire plus »

Mon mantra
Subliminal
offert