fbpx

Fête des mères

Ta mère !

Je sais pas vous, mais moi j’oublie tout le temps la fête des mères. Quel fils indigne ? En voilà un point de vue intéressant sur les obligations familiales ! Et si au lieu de fonctionner à partir de schémas pré-établis, des jugements, des points de vues, des attentes, nous fonctionnions  à partir de la conscience ?

 
J’ai une question pour vous : est-ce que vous avez choisi vos parents ? C’est lourd ou c’est léger ? Si c’est léger, alors c’est vrai pour vous. Comme le sujet peut-être particulièrement lourd, il est bien possible qu’il faille poser la question quelques (dizaines?) de fois pour accéder à la vérité…
 
Et si c’était le moment de faire le ménage dans cette énergie obligatoire du bon fils ou de la bonne fille ?

Sois toi même

Pour rendre cela plus léger, plus pétillant je vous invite à ne pas laisser les jugements s’accrocher à vous. Tous les jugements, toutes les attentes, toutes les émotions je les laisse glisser sur moi (et je demande dissipation, élévation, transformation, transmutation). Ce ne sont que des points de vue, des opinions qui sont projetées sur vous. Ils ne sont vrais pour vous que si vous vous y accordez ou au contraire si vous vous y opposez. Ne donnez pas permission aux autres (la famille) d’avoir le pouvoir sur vous ! Qui choisit ? Votre mère ou vous ?

 
Le seul moyen d’être soi c’est de vous créer en tant que vous même à chaque instant… hors de tout cadre. Ah oui, et on fait comment ? En restant dans la question, non pas dans les automatismes. En suivant l’énergie, l’intuition. En allant toujours vers ce qui est léger, souriant pour VOUS, par pour votre mère !

Et si vous êtes parent

Flûte, la roue tourne ! C’est un travail de chaque instant de ne pas mettre nos enfants dans des boites, dans des cadres. Mais nous, nous avons un avantage sur nos parents, c’est l’ouverture procurée par les outils de conscience. Un outil que nous utilisons tous les jours dans notre famille c’est de détruire et de décréer nos relations. Nous disons simplement :

 
Je détruis et je décrée ma relation avec ma chérie, avec, mon fils, avec ma fillle, avec moi
 
Cela nous apporte la possibilité de créer chaque nouvelle journée vierge, comme si nous étions né aujourd’hui. Cela évite tellement de répétitions.. Après de là, à dire, qu’il n’y a jamais de frictions, ce serait un peu enjoliver la situation ! 😉

Au delà de la famille

Si vous voulez vous émanciper encore plus de cette lourdeur, j’ai créé avec Sarah Duvauchelle cet album subliminal bourré d’énergies invitant à ne pas fonctionner à partir des obligations, du masque, mais à partir du choix. Beyond familly

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur facebook
avatar
  S’abonner  
Notifier de

“Mon corps, que souhaites-tu faire aujourd’hui ?”

peur du noir

peur du noir

Mon enfant a peur du noir, des monstres Comment pouvons-nous aider un petit garçon ou une petite fille ayant peur du noir, des montres qui

Lire plus »

Fête des mères

Ta mère ! Je sais pas vous, mais moi j’oublie tout le temps la fête des mères. Quel fils indigne ? En voilà un point

Lire plus »

Ton mental est un piège

Quand on arrive pas à dépasser une situtation bloquante dans sa vie, on a souvent recours à son mental, à une approche analytique de la

Lire plus »

Votre mantra
Subliminal
offert