Changer sa vie. Chapitre 3. Partie b

Changer sa vie, vers la lumière. Livre auto-édité

Je suis dans la dernière ligne droite de l’écriture de mon premier roman. Il s’agit d’un roman autobiographique. Un parcours romancé. Je souhaite vous embarquer dans l’aventure, j’ai envie d’avoir vos retours, vos commentaires. L’idée est de produire un livre qui vous plaise le plus possible. Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues. Laissez vos commentaires, vos suggestions en bas de page.

Merci de jouer le jeu !

Lorsque que Coralie est là le week-end, nous aimons bien nous balader sur les marchés. Ça change beaucoup des grands magasins de pouvoir choisir ce que l’on va manger dans des petits étals. J’ai l’impression de renouer avec mon enfance. « Il est frais mon poisson ! » Il y a les producteurs et les revendeurs. Je préfère acheter mes légumes à un papy qui a les mains caleuses et qui fait lui-même pousser ses carottes qu’acheter des produits venant de Rungis, autant aller au supermarché dans ce cas. Le marché, c’est la campagne qui rends visite à la ville, j’ai l’impression de retrouver une certaine authenticité. C’est marrant de retrouver des légumes tous biscornus avec encore de la terre dessus. Je suis qu’un jour les industriels vendront des faux-vrais légumes !

Coralie a entendu parler d’une possibilité différente d’acheter ses légumes via une association AMAP. Le principe est qu’un maraîcher s’engage à produire des légumes sans aucun traitement chimique. Il livre chaque semaine aux personnes intéressées le panier de légumes dans un point dépôt. Le contenu du panier n’est pas connu à l’avance, car c’est fonction de ce qu’il y a à récolter à cette période de l’année. Les clients s’engagent sur une année à lui prendre ses produits, ce qui permet au maraîcher d’avoir une meilleure visibilité sur sa trésorerie ; nous en échange on a des légumes sains et de saison et on aide un agriculteur du cru. L’idée est plutôt séduisante ; il y a même une liste d’attente pour s’inscrire. J’ai vu qu’au japon ce système est très répandu. Alors nous sommes sur la liste d’attente. Et de temps en temps nous les AMAPiens vont donner un coup de main au champ quand il y a un surplus de travail : désherbage, repiquage des salades par exemple.

En parallèle, j’ai visionné des documentairesi sur l’alimentation et la manière dont elle est produite, sur l ‘état de notre planète, sur les inégalités entre les personnes.

Je crois que je vais arrêter d’en regarder des documentaires alarmistes. A chaque fois je fonds en larmes, je vais de plus en plus mal ; cela me donne envie de me mettre une balle dans la tête. Je me sens complètement inutile, désemparé. Que puis-je faire pour améliorer ce monde, tout le monde est aveugle ou quoi ?

Un septième continent s’est créé. Et là, rien à voir avec la tectonique des plaques, il s’agit simplement d’une île de plastique au milieu de l’océan pacifique. Nos déchets de plastique se sont aggloméré sous l’effet des courants marins et des vents. Ils ont fini par constituer une gigantesque poubelle flottante. L’effet est désastreux sur les mammifères marins et les oiseaux.

La richesse mondiale n’a jamais été aussi injustement répartie : dix pour cent des habitants les plus riches possèdent plus de quatre vingt pour cent des richesse de la planète. Et il existe encore une autre catégorie, celle des un pour cent qui elle possède cinquante pour cent des biens. Ces chiffres m’apparaissent juste comme des aberrations de notre époque.

L’impact de l’homme sur la planète n’est plus en doute que par de rares bredins. Toutes nos activités industrielles et agricoles confondues ont fini par venir modifier le climat, l’eau, la terre. La pollution de tout type dévaste tout partout.

Vive l’anthropocène.

                                                                                                                   Ambiance sonore réalisée par l’auteur

Je profite de ce que cette deuxième partie de chapitre est brève, pour te solliciter, toi Ô lectrice. As-tu des commentaires sur le style, le rythme, l’histoire ? Est-ce que c’est agréable ? As-tu quelque chose à me dire ?

Références

Cherchez tous ces documentaires que vous pouvez trouver partout sur le net. J’en ai tellement visionné que j’ai fait un rejet….

avatar
  S’abonner  
Notifier de

“Que faudrait-il pour que j’ai de la gratitude et de la gentillesse vis vis de mon corps, juste pour aujourd’hui ?”

Glorieuses possibilités

Glorieuses possibilités : livre Glorieuses possibilités : livre Allez-vous convoquer votre phénoménance dans votre vie ? La phénoménance c’est la capacité de créer quelque chose

Lire plus »

Changer sa vie. Chapitre 1

Roman Changer sa vie, vers la lumière Je me suis toujours demandé ce que je faisais sur Terre. De découvertes en surprises, Marc nous partage

Lire plus »