Ancien porno addict, comment mon addiction m’a ouvert l’esprit

J’ai été touché par le message de Théo, alors je lui est propos d’écrire un article pour parler du sujet de l’addiction au porno et de nous partager comment il s’en ai sorti.

Si je vous le demandais, vous pourriez probablement me lister au moins dix conséquences
négatives relatives à une addiction. Toutefois, arriveriez-vous à trouver au moins un
avantage ?

Pendant 9 années j’ai été porno addict. De mes 13 ans à mes 22 ans, je me suis laissé envahir
par la masturbation compulsive devant des films X sans jamais chercher à me contrôler.

Imaginez les dégâts dans mon esprit ? Au fil du temps, mes pensées étaient sans cesse
tournées vers le sexe à tel point que je pensais être un obsédé sexuel. Je pensais être seul à
vivre cette porno dépendance.

Mais en faisant quelques recherches sur internet, j’ai vite compris que beaucoup d’hommes (et quelques femmes) vivaient le même cas que moi.

Lorsque j’ai décidé d’arrêter, je pensais que les seules choses qui différencieraient ma vie
actuelle de ma vie sans porno seraient le gain de confiance, l’absence de culpabilité après la
masturbation et une vision des femmes moins sexualisée. En bref, tout ce que le porno avait
transformé chez moi.

Ce fut le cas. Toutefois, je ne m’imaginais pas qu’en faisant autant d’efforts pour sortir de
cette addiction je réussirais à changer d’autres aspects de ma vie.
En arrêtant la pornographie, j’ai découvert des possibilités et capacités jusque-là
insoupçonnées.

 

Trouver la bonne méthode

Lorsque j’ai accepté que j’étais porno addict et que je devais arrêter de regarder du porno
pour retrouver une certaine forme de liberté dans ma vie, j’ai commencé par mettre en
place des stratégies.

Au début, j’essayais de ne pas rester seul, de moins utiliser mes appareils connectés, de
m’occuper en faisant du sport… En bref, les conseils classiques.
Pendant quelques temps ça a marché, mais rapidement, ma dépendance au porno revenait
quotidiennement. J’ai donc très vite rechuté, et ce fut la première d’une longue série avant
que je réalise une notion très importante qui a tout changé.
J’avais beau utiliser toutes les stratégies d’évitement et de refoulement de mes pulsions
sexuelles, elles ne règleraient pas la source du problème. Ce dont il fallait que je comprenne
était plutôt : « pourquoi ai-je envie de me masturber devant un porno ? D’où me viennent
ces envies profondes ? ».

C’est en me posant ces questions que tout s’est éclairci dans ma tête.
Ce dont je me suis rendu compte, c’est que j’avais tellement regardé de films X qu’ils avaient
complètement envahi mon esprit. De ce fait, le porno dirigeait comme il le souhaitait mes
pensées et mes actions.
J’en ai donc conclu que pour réussir à arrêter de regarder du porno je devais me placer au-
dessus de mes pulsions, de manière omnisciente, pour mieux les appréhender et les
comprendre.
En faisant cela, j’arriverais à me détacher d’elles en libérant ces « chaînes mentales » qui
ancraient mon identité en mes pulsions. Autrement dit, plus je comprenais la source et la
raison de mes désirs, et plus le fossé entre ma conscience et mes pulsions s’agrandissait.
Ainsi, cela laisserait assez d’espace à ma conscience pour me rendre clairvoyant et agir avec
raison.

 

Prendre de la hauteur

Les pulsions, c’est très intense et cela apparait sans prévenir.
C’est pourquoi il est compliqué de mettre en place des stratégies mentales d’anticipation.
Alors il faut les combattre directement lorsqu’elles apparaissent.
Je ne vais pas développer en détail le comment faire. Toutefois, il est important de
comprendre que lorsque l’on veut surpasser une pulsion il faut se positionner au-dessus
d’elle.
Les personnes qui succombent trop facilement aux plaisirs immédiats sont celles qui
acceptent délibérément de s’identifier à leurs désirs et à leurs pulsions.
Avoir envie de manger un paquet de gâteau ne signifie pas que c’est une bonne chose à
faire. Cela ne veut pas dire que vous voulez profondément faire cela dans cet instant
présent.

La sensation de plaisir ne doit pas être un indicateur des bonnes choses à faire sur le long
terme.

Il est donc nécessaire de comprendre la véritable signification des pulsions que l’on
rencontre. Dans mon cas, elles étaient dirigées vers le porno, mais pour d’autres (vous par
exemple ?) elles peuvent très bien vous emmener à manger ce bon fast-food ou à regarder
cette série alors que vous devez travailler…

Un bon moyen pour arriver à contourner ses pulsions et qui demande beaucoup de travail
est le « Switch » (« changer » ou « basculer » en français). Cette méthode est en théorie très
simple, mais en pratique très compliquée. Elle consiste simplement à « débrancher le
cerveau » en déconnectant sa concentration de ses pensées pour la reconnecter à l’activité
dans laquelle on était impliqué ou en basculant vers une émotion positive.

Un second moyen que j’utilise maintenant dans d’autres domaines de ma vie, est celui
d’analyser ses pulsions ses émotions en retraçant leur apparition.


Dans mon cas, de nombreuses fois je remarquais avoir envie de me masturber devant un
porno lorsque j’étais sur les réseaux sociaux. Le fait d’être confronté aux meilleurs moments
de vie de nombreuses personnes me faisait culpabiliser d’être seul chez moi devant un
portable « à ne rien vivre ».

Cette culpabilité créait de l’anxiété, faisant alors émerger en moi des ondes négatives et du
stress. J’avais donc besoin d’évacuer ces frustrations en me dirigeant vers une grande source
de réconfort : la masturbation devant un film porno.

Vous pourriez tout autant vous reconnaitre dans mon schéma de pensée en remplaçant le
moyen d’exutoire de votre stress par un film, de la nourriture, des jeux vidéo, etc… Car
finalement, une addiction naît d’un manque profond et ne sert qu’à le masquer pour ne pas
avoir à y faire face.

Ce qui est difficile à comprendre, c’est que lorsque certaines pensées surviennent l’on a
souvent tendance à les laisser nous guider, comme si elles étaient issues de notre identité.
Mais je dois vous dire quelque chose, ce n’est absolument pas le cas.

Notre esprit créé des dizaines de milliers de pensées par jour, certaines positives, d’autres
négatives. Et comme la plupart du temps nous n’avons pas le contrôle sur l’apparition de
celles-ci, il serait illusoire de croire qu’elles nous définissent.

Si l’on y réfléchit bien, elles ne sont que le résultat des milliards de connexions de neurones
fabriquées par le temps et les expériences. Elles ne sont pas qui nous sommes au fond de
nous dans l’instant présent, elles existent à travers le passé. Il est donc nécessaire de s’en
détacher pour contrôler ses émotions et ses actions.

Dans mon sevrage au porno, c’est seulement lorsque j’ai compris cette notion que j’ai
réellement pu changer.

 

Nous sommes les esclaves de nos…

Ce travail d’identification et de compréhension de mes pulsions ne m’a pas seulement libéré
du porno. Mes efforts ont créé des résultats transversaux dans d’autres domaines de ma vie.
Comme nous l’avons vu précédemment, l’appréhension des pulsions est nécessaire pour
réussir à ne pas se laisser emporter par elles.
Mais au fond, une pulsion c’est quoi ?
C’est invisible, cela apparait dans notre esprit sans prévenir comme un popup sur une page
internet, et cela impacte directement l’humeur et l’état d’esprit.

Ne reconnaissez-vous pas dans cette description un élément prédominant dans notre vie ?
Ou devrais-je dire, dans notre tête ?
C’est actuellement ce sur quoi votre attention est fixée. Je veux parler de vos pensées.

 

 

Des pensées on en a tous. Elles surviennent dans notre tête sans nous prévenir et tentent
d’exister grâce à l’importance que l’on va leur accorder.

Quand j’écris « pensées », je veux parler de celles qui vont contre le bonheur et la paix
intérieure. C’est-à-dire les pensées négatives remplies de pessimisme du type : « je ne vais
pas y arriver » ou encore « j’hésite à le faire, ce n’est pas une bonne idée ».

Travailler sur mes pulsions sexuelles m’a permis de réussir à faire la même chose avec mes
pensées négatives quotidiennes. Car réussir à outrepasser ses pulsions addictives, c’est aussi
être en capacité de contourner ses pensées négatives.

J’ai longtemps dans ma vie été dirigé par celles-ci, me dictant quoi faire ou ne pas faire. La
peur m’empêchant littéralement de passer à l’action.

Mais dès lors que l’on admet que ses pensées ne définissent pas notre « moi », que ce ne
sont que des simples éléments de notre identité qui apparaissent aléatoirement, alors l’on
se rend compte qu’elles ne sont pas si réelles et si puissantes que l’on ne pourrait le penser.

Faites-le test ! La prochaine fois que vous vous sentez mal, souvenez-vous quelle pensée
traversait votre esprit à ce moment-là. Et dès que vous l’avez définie, demandez-vous
« pourquoi pense-je à ceci maintenant » ? Qu’est-ce que cela apporte de positif dans ma
vie ? ».

Et vous verrez que dans la plupart des cas vous n’avez pas besoin de cette pensée. Que bien
souvent, vous lui accordez plus d’importance qu’elle n’en vaut ! Et que trop s’attarder dessus
vous plonge dans un profond état de négativité.

 

Voir le verre à moitié plein

Récemment, j’ai lu dans un livre que le bien et le mal étaient des concepts abstraits et que
bien souvent rien n’est blanc ou noir, mais que tout est gris.

Sans avoir besoin de débattre sur cette théorie philosophique, je pense que dans mon cas
elle est applicable et véridique.

J’aurais pu voir en mon addiction au porno une malédiction qui a gâché une partie de ma vie,
mais finalement j’ai choisi d’en faire une force en soulignant les compétences qu’elle m’a
apporté.

Comment saurais-je quel chemin j’aurais pris dans ma vie si je n’avais jamais été addict au
porno et que je n’avais jamais souffert de cette addiction ?

Faut-il souffrir pour réussir à trouver sa voie ? Peut-être que d’une manière ou d’une autre,
pour se rendre compte de certaines choses, il faut passer par des chemins où des obstacles
nous attendent.

Si aujourd’hui votre obstacle principal c’est le porno, si vous n’arrivez pas à contrôler vos
pulsions de masturbation devant un film X et que vous avez pris conscience que tout cela
gâchait votre vie, rendez-vous sur www.goodbyeporno.fr pour transformer votre vie.

Je vous conduirai vers votre guérison.

Théo Moreau

0 0 voter
Article Rating
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur facebook
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

“Vous attirez ce que vous jugez, jusqu’à ce que vous ne jugiez plus ce que vous attirez.”

Actus & infos
    Access Bar : au bout d’un an, j’arrête tout Access Bars, un retour de l’intérieur En 2018… – 3.6k vues
    5 types de fréquences d’ondes cérébrales : Gamma, Beta, Alpha, Theta, Delta Comprendre les ondes cérébrales Les chercheurs… – 680 vues
    MEDITATIONS QUANTIQUES [présentation] Les dernières avancées de la physique quantique pe… – 616 vues
    Tirer l’énergie Une pratique magique : tirer l’énergie Souhait… – 606 vues
    Sois toi et change le monde Sois toi et change le monde : livre Des outils… – 592 vues
    Rajeunir : audio subliminal Vous avez un visage terne ? Quand on a des pates d… – 581 vues
    Parlez aux entités PARLEZ AUX ENTITÉS : LIVRE Que savez-vous des… – 565 vues
    Musique binaurale Musique binaurale Lorsque l’on émet un son à u… – 540 vues
    méditation guidée abondance Méditation guidée abondance Méditation Abondance : trois leviers d’action … – 497 vues

Mon audio subliminal offert

Je débloque ma sexualité